Connexion Inscription

Réalisation d'Arêtier de toiture

Image guide

Arêtier de toiture

La lecture de cet article sur les arêtiers de toiture vous permettra :

  • à mieux comprendre la fonction de l'arêtier,
  • à voir les différents type d'arêtier
  • mieux comprendre la mise en oeuvre du couvreur selon le type d'arêtier à faire

En couverture, l'arêtier est une ligne saillante inclinée droite ou courbe qui est la rencontre de deux versants de couverture. L'eau ruisselle naturellement le long de l'arêtier mais fuit de chaque coté du versants pour ce diriger vers l'égout. Il faut que le couvreur mette en oeuvre le meilleur système d'étanchéité qui correspondra dans un premier temps aux types d'inclinaison de l'arêtier et du type de matériaux de couverture qui devra être mis en place sur chaque versant de couverture (ardoises, tuiles, bardeaux, lauzes, tôles, bac acier, zinc à tasseaux, zinc joint debout). L'aspect esthétique d'un arêtier doit passer après ces deux critères (inclinaison et type de matériaux de couverture). Vous pouvez avoir de chaque côté de l'arêtier des versants de couverture avec des matériaux différents et le couvreur confirmé adaptera la meilleure solution pour garantir une étanchéité globale.

En charpente, l'arêtier est une pièce de charpente qui fait la liaison des deux pans de toit. L'arêtier forme un angle sortant des pans de toiture, à la différence d'une noue qui est rentrante et qui peut être en opposition selon la forme des combles. Le charpentier l'assemble à chaque extrémité dans le poinçon en partie haute et en partie basse de différentes solutions selon de type de ferme ou demi-ferme. Il réceptionne de chaque côté les pannes intermédiaires et les empanons en tête de chevrons.

 


Le type d'arêtier dépend de la réglementation technique du matériau de couverture utilisé et des habitudes locales de mise en œuvre. 

Arêtier maçonné avec tuiles canal

Arêtier toiture tuiles plates

Réaliser un arêtier avec des tuiles canal sur couverture en tuiles plates :

Ce type d'arêtier est réalisé le plus souvent pour tous types de couverture en tuiles plates ou ardoises. Le couvreur réalisant ce type d'ouvrage est un professionnel confirmé. Il coupe les tuiles avec un coupe tuile ou une disqueuse et pour les ardoises il utilise une enclume avec un marteau d'ardoisier ou un coupe ardoise. La coupe de biais nommé tranchis doit être  positionné dans l'axe de l'arêtier avec scellement des pièces. Puis le couvreur utilise  des tuiles canal ou nommé tige de botte en terre cuite ou en béton qui recouvre le tranchis, il exécute le scellement des tuiles canals avec du mortier bâtard pour façonner les embarrures avec la  possibilité de rajouter des crêtes. Ce raccord de toiture doit être exécuter par un niveau  de couvreur confirmé.


Arêtier "tuiles tranchées"

Arêtier tranché pour toiture tuiles plates

Réaliser un arêtier avec des tuiles plates et des noquets :

Cette forme d'arêtier est réalisée à condition que soient alignées à la même hauteur les rangées de liteaux qui sont de  chaque côté de l'axe de l'arêtier. Un noquet métallique vient s'interposer entre chaque rangée de tuiles préalablement coupées qui garantit l'étanchéité. Le tranchis doit être dans l'alignement de l'arêtier. La tuile d'arêtier tranché doit être posée à côté d'une tuile entière qui permet de la maintenir à la perpendiculaire au liteaunage. L'esthétique de ce type d'arêtier dépend de la qualité des coupes, l'idéal c'est que le couvreur  réalise ces coupes à 45° dans l'épaisseur de la tuile sur la longueur du tranchis. Niveau couvreur haute technicité


Arêtier "Filet mortier" pour toiture tuiles plates

Arêtier avec filet de mortier

Réaliser un arêtier avec un filet de mortier :

Cette réalisation provient d'une technique régionale, le couvreur réalise un tranchis des tuiles plates au plus près de l'axe pour sceller les pièces et façonner le filet de mortier hydrofugé. Cette mise en oeuvre par le couvreur nécessite un soin particulier à  réaliser un coffrage qui maintiendra le mortier bâtard pendant la durée de la prise du ciment. Ce système peut aussi être réalisé sur des tuiles à emboitements. Niveau couvreur haute technicité


Arêtier avec cornier encastré

arêtier encastré pour tuiles plates

Réaliser un arêtier encastré à sec avec des corniers fixé par vis sur un contre-liteau :

Pour la réalisation de ce type d'arêtier sur couverture en tuiles plates, il est impératif que les liteaux qui se trouvent de chaque côté de l'axe soient alignés et jointifs à la même hauteur. Le couvreur fixe une latte pour permettre de fixer avec des vis les corniers dans l'alignement de l'axe. De chaque côté du cornier des tuiles d'approche seront à découper pour permettre de s'encastrer contre le cornier. La découpe de l'approche reste la même sur toute la longueur de l'arêtier. La tuile d'approche doit être fixée par des vis sur les liteaux et maintenu d'un côté par le cornier et de l'autre par une tuile entière. Niveau couvreur haute technicité


Arêtier avec cornier à sceller pour toiture tuiles plates

Arêtier cornier à sceller

Réaliser un arêtier sur tuiles plates avec des corniers à sceller :

Ce type d'arêtier se réalise avec le même principe que la pose de l'arêtier avec des tuiles canal ou tige de botte. Tranchis des tuiles dans l'axe de l'arêtier et scellement des corniers au mortier avec façonnage d'embarrures et crêtes. Niveau couvreur confirmé


Arêtier scellé au mortier pour tuiles à emboîtement 

Arêtier pour toiture tuile

Réaliser un arêtier avec des tuiles d'arêtières à emboitement :

Comme pour la pose de tuile canal ou de cornier, le couvreur découpe les tuiles de chaque côté du versant en rapprochant au maximum le tranchis des tuiles de couvert dans l'axe de l'arêtier. Puis il pose les tuiles arêtières en s'alignant à l'axe avec un scellement au mortier de chaque côté de l'arêtière qui façonnera l'embarrure. Niveau couvreur courant


Arêtier à sec sur toiture avec tuiles à emboitements

Arêtier à sec

Réaliser un arêtier à sec sur toiture de tuiles à emboitement :

Avant de réaliser le tranchis des tuiles de couvert de chaque côté de l'arêtier, le couvreur aura mis en place une lisse (pièce de bois) qui lui permettra de fixer les arêtiers avec des clips pour un bon maintien. Au préalable le couvreur aura mis en oeuvre un closoir qui garantit une bonne étanchéité. Niveau couvreur courant


Arêtier de toiture à sec pour tuiles ondulées

Arêtier pour toiture tuile à onde  

Réaliser un arêtier à sec sur toiture de tuiles romane ou canal :

Ce type d'arêtier à sec avec un closoir peut être réalisé pour les types de couverture en tuiles canal, romanes, à emboîtement avec un aspect plat et relief. Il ne convient pas aux couvertures en zinc. Le couvreur devra au préalable poser une rehausse pour fixer son closoir d'étanchéité et les tuiles canal ou tuiles romanes. Niveau couvreur courant


Arêtier scellé avec tuile canal sur toiture en tuiles romanes

Arêtier scellé de toiture tuiles romane

Réaliser un arêtier au mortier sur toiture de tuiles romane ou canal :

Ce type d'arêtier est réalisé comme tous types d'arêtiers ou les tuiles d'approche sont tranchés au plus près de l'axe de l'arêtier avec un scellement au mortier chaud ciment des pièces coupés puis le couvreur aligne au cordeau les tuiles canal ou tige de botte qui rend étanche l'ensemble du raccord de toiture. Niveau couvreur confirmé


Arêtier fermé sur toiture en ardoises

Arêtier fermé toiture ardoises

Mise en oeuvre :

Les arêtiers en ardoise  sont réalisés par un couvreur ardoisier expérimenté, il détermine selon la pente de l'inclinaison de l'angle de l'arêtier le nombre d'ardoises à tailler (droite ou biaise) pour garantir son étanchéité.

Niveau couvreur haute technicité

Arêtier en zinc sur toiture en ardoises

Arêtier zinc

Mise en oeuvre :

Arêtier métallique réalisé pour recouvrir les toitures en Ardoises ou matériaux plats par un façonnage de métaux.

Niveau couvreur courant