Connexion Inscription

Réalisation de faîtage de toiture

Le faîtage

Tous les faîtages sont des lignes que l'eau fuit pour aller vers le bas des versants. Il peut être droit ou biais. Il est important que ces lignes soit recouvertes pour éviter toutes infiltrations. Le faitage peut recouvrir aussi qu'un seul versant en haut de pente, il se nomme alors rive de tête. La réalisation d'un faîtage sur une toiture, dépend du budget et du système à utiliser, ainsi que du type de matériaux et son environnement architectural.


Façon d'un faîtage scéllé avec crête

Faîtage scellé au mortier avec crêtes sur couverture tuiles plates

Faîtage à crête

Solution traditionnelle : Réalisée le plus souvent pour la couverture en tuiles plates et en ardoises. Le couvreur effectuant ce type d'ouvrage est un professionnel confirmé, il utilise des tuiles faîtières demi-ronde ou angulaire en terre cuite ou en béton et du mortier bâtard composé de chaux et de ciment pour façonner les embarrures et crêtes. Les faitières sont posées sur un lit de mortier de chaque côté de cette dernière en appui sur les versants. Les joints embarrures sont lissées avec une petite truelle. Un espace doit être fait entre chaque faitière pour que le couvreur puise y faire le joint avec une crête. Niveau couvreur confirmé.


Façon d'un faitage scellé sur tuiles à emboitements

Faîtage à bourrelet scellé

Solution rapidité d’exécution : Le faitage avec des tuiles faitières à bourrelets s'utilise sur des couvertures en tuiles petites et grands moules, mais aussi sur des couvertures en tuiles plates et couverture en Ardoises. La tuile faitière à bourrelet possède d'un côté une coiffe creuse qui s'emboite dans l'opposé de la faîtière, à cet endroit un petit trou est prévu pour que le couvreur le fixe avec une vis ou un clou sur une lisse en bois ou pour passer un fil de fer galvanisé pour la maintenir. De nos jours le couvreur pose ses faitières sur un lit de mortier bâtard de chaux et de ciment de chaque côté de la faîtière avec des embarrures mais sans crête qui est remplacée par le bourrelet de la tuile faitière. Niveau couvreur courant


Faîtage à sec avec closoir

Faîtage avec closoir de ventilation sur couverture tuiles rondes

Solution rapidité d'éxécution : Ce type de faîtage convient très bien aux couvertures tuiles canal, romanes et emboîtement. Le couvreur devra au préalable poser une rehausse pour fixer le closoir et les tuiles faîtières. Le closoir a un rôle d'étanchéité, il peut avoir la fonction de ventilation de la couverture permettant de ne pas mettre en œuvre en partie haute du versant des tuiles de ventilation, sans oublier de réaliser une ventilation basse.

Réalisation de faîtage à sec

Ce type de faitage peut être réalisé avec des tuiles faitières à bourrelet ou des tuiles canal. Niveau couvreur courant


Faîtage à sec sans closoir

Faitage à sec sur couverture de tuiles petit moule

Faîtage à sec sur tuiles

Solution économique : S'utilise dans le cas de couverture en tuiles à aspect plat, petit ou grand moule sans obligation d'utiliser un closoir (sauf en site exposé) et selon le choix du couvreur ou avec des sous closoirs conçus par le fabricant. Pour les faîtières qui se recouvrent, la pose se fait dans le sens contraire de vents dominants. Niveau couvreur courant


Faîtage scellé  

Faîtage au mortier sur toiture en tuiles canals

Faîtage scellé sur toiture romane

Solution traditionnelle :​ Selon les traditions régionales et locales, faîtage réalisé avec du mortier pour scellement des tuiles canal qui recouvrent la ligne de faîtage et les deux versants de couverture en tuiles canal ou de tuiles romane. Ce type de faîtage se réalise en deux parties. Le premier est l'encollage des doublis de faîtage avec le scellement des faîtières puis la finition des embarrures et crêtes qui sont lissées ou grattées à la truelle par le couvreur. Niveau couvreur confirmé


Faîtage simple à une bande métallique pour ardoises ou bardeaux

Façonnage de bande de faitage à pinces 

Solution traditionnelle : Pour ce type de faitage qui peut être utilisé pour des couvertures en ardoises et en bardeau bitumeux. Le couvreur pose une latte après son dernier rang de rencontre sur chaque versant en haut de couverture. Cette latte de bois doit corresponde à l'épaisseur de deux ardoises ou des bardeaux. Puis le couvreur façonne sa bande de faîtage avec des pinces qui peuvent être maintenues par des crochets à ardoises le long de la bande de faitage.

Façonnage de bande de faitage à ourlet rechassés

Solution traditionnelle : Après la pose des lattes qui se trouvent après les derniers rangs de rencontre au sommet du faitage. Le couvreur pose des pattes à feuillard qui sont clouées dans la latte qui permet d'agrafer l'ourlet le long de la bande de faîtage. Cette méthode de pose ne peut être utilisée que pour des pentes comprises de 45° à 90°, en dessous il y a un risque d'infiltration.

En commun pour la bande simple de faitage

La bande de faitage doit avoir un recouvrement de 10 cm minimum et elle doit être orientée suivant le sens des vents dominants. Pour une meilleure tenu au vent le couvreur cloue au travers de la bande de faitage avec en compléments des pattes à souder pour garantir l'étanchéité de cette fixation. Niveau couvreur courant


Faîtage métallique à tasseaux sur toiture en ardoises

Pour ce type de raccord de faitage le couvreur rajoute au système cité précédemment un tasseau évidé en dessous pour permettre sa pose à cheval sur le faitage. Puis le couvreur pose une bande de filet (plomb) fixé par des clous sur la latte de bois. Elle correspond à une ligne de pureau et elle est maintenue en partie basse par des crochets à ardoises. Dans le cas d'une réparation la bande de filet permet d'être relevée et de pouvoir changer des ardoises qui sont défectueuses. Après cette opération le couvreur pose de chaque côté du versant et par-dessus la bande de filet, une bande de zinc avec un ourlet rechassé ou une pince,  puis un couvre-joint est mis en place pour  recouvrir les bandes de zinc qui se trouve de chaque côté de la ligne de faitage. Niveau couvreur zingueur confirmé


Faitage en lignolet

Ce principe de faitage est réalisé exclusivement avec de l'ardoise. Cela comprend de la part du couvreur de faire un prolongement d'un des versants de couverture d'un minimum de  60mm sur l'autre versant en tenant compte du sens des vents dominants.